Le vin bio dans le monde

L’industrie du vin biologique est en plein essor depuis ces 15 dernières années. La conduite d’un domaine en agriculture biologique permet une nouvelle approche du vignoble sans pesticides ni engrais chimiques, et en utilisant un minimum d’intervention pour produire un vin plus respectueux de la nature et de l’environnement.

Nous essaierons de synthétiser le marché du vin bio dans le monde et d’avoir une vision globale en chiffres, même s’il est vraiment difficile de trouver des données récentes concernant la taille des vignobles bio par pays.

Les normes d’utilisation de SO2

Tableau récapitulatif vin biologique

Ci-dessus, vous trouverez un tableau qui synthétise différentes données :

  • la différence de régulation entre les pays est en terme d’utilisation maximale du SO2 lors de la vinification
  • le pourcentage du vignoble conduit en agriculture biologique par pays
  • et l’étiquette certifiée vin biologique autorisée sur le marché local

Les vins biologiques européens ne sont pas vraiment reconnus comme biologiques aux États-Unis et doivent ajouter du «vin issu de raisins biologiques» sur l’étiquette. Certains pays comme le Chili ou l’Afrique du Sud n’ont pas de label biologique spécifique.

Même si les vignobles biologiques représentent un petit volume pour certains de ces pays, près de 100% de la Nouvelle-Zélande et 95% des vignobles sud-africains sont certifiés conduits en agriculture durable. L’objectif de la Nouvelle-Zélande est d’atteindre 20% de l’industrie certifiée biologique d’ici 2020.

Top 3 des pays en 2016

Ce top 3 est en terme d’hectares conduits en agriculture biologique ( et non en % de leur vignoble) en 2016.

  1. Espagne : plus de 100 000 hectares
  2. Italie : environ 85 000 hectares
  3. France : environ 70100 hectares

Ces 3 pays représentent 73% de l’ensemble du vignoble biologique dans le monde.

Bientôt, la Chine deviendra la 1 ère en superficie avec une partie importante de son vignoble en reconversion.

En terme de marché

Première donnée:  35% des Européens boivent du vin bio dont 51,2% en Suède.

Au Royaume-Uni, la vente de bières, vins et spiritueux biologiques représentent 6 millions de livres sterling (environ 6,8 millions d’euros) et ont augmenté de 14,3% en 2016. Certains supermarchés s’adaptent comme Aldi qui a lancé sa première collection de «green wines» en avril 2017.

L’Allemagne et l’Europe du Nord sont traditionnellement en tête de la consommation bio européenne. Au printemps 2016, en Suède, Systembolaget a atteint l’objectif stratégique de 10% de vins biologiques certifiés dans son offre, initialement fixé pour 2020. Cela montre à quel point la tendance du vin biologique est forte et dépasse déjà les attentes.

La France est également un consommateur, en 2016 le marché du vin bio représentait 792 millions d’euros, soit une augmentation de 18,2% par rapport à 2015.

Les États-Unis et le Canada sont récemment devenus des marchés plus importants. Aux États-Unis, la consommation de vins bios a augmenté, à des taux compris entre 10% et 20% par an en volume entre 2013 et 2016, selon Nielsen. Même s’il s’agit encore d’un marché de niche représentant 2% en valeur, cela vaut le coup de suivre son évolution dans les prochaines années.

En Asie, le Japon est un marché leader mais de nouveaux se développent comme à Singapour ou en Corée du Sud.

La production de raisins de cuve biologiques en Australie a augmenté de 120% entre 2011 et 2014, ces raisins atteignant une valeur de 117 millions de dollars (72 millions d’euros). Même si les vins certifiés biologiques ou biodynamiques exportés d’Australie constituent un créneau de niche, ils sont en pleine croissance et représentaient 12 millions de dollars australiens en 2016 (environ 8 millions d’euros).

La tendance est là, même si elle semble faible pour l’instant. Mais dans un monde où les entreprises recherchent une croissance à deux chiffres, la voici : l’avenir sera vert et c’est une bonne nouvelle !

Les données utilisées pour cet article sont trop nombreuses pour être citées ici. Mais n’hésitez pas à m’envoyer un mail pour les connaître.